La Croix Bleue Alsace vous informe           

La Croix Bleue Alsace, association reconnue d’utilité publique, vient en aide à toutes personnes ou à son entourage sur la problématique des addictions et ses conséquences. Durant cette crise sanitaire, elle alerte sur l’augmentation des risques et reste joignable.  L’accompagnement avant, pendant et surtout après leurs soins sont des facteurs déterminant pour sortir de cet engrenage ravageur.

Le danger encouru quant à l’extraordinaire croissance que prend aujourd’hui la consommation excessive d’alcool, cannabis et autres drogues ne peut laisser indifférent.

Plus l’information pourra circuler et atteindre un maximum de personnes, plus nous éviterons aux jeunes et aussi aux adultes de tomber dans le piège de ces addictions dévastatrices.

L’alcool est la deuxième cause de décès évitable en France, après le tabac. Chaque année, plus de 40.000 personnes en meurent.

Le confinement, le couvre-feu et le télétravail génèrent une augmentation significative de la consommation des produits psychotropes.

Une période qui fragilise.

C’est une période qui fragilise, une période où il faut être très attentif aux risques psychosociaux. Les gens sont fragilisés mais il faut être attentif à tous les problèmes que cela engendre. Pour un buveur excessif, c’est beaucoup plus dur de tenir, alors qu’il est seul chez lui. Avec le télétravail, il n’y a plus de coupure entre la vie privée et professionnelle. Par exemple, un buveur excessif qui ne buvait pas au travail peut maintenant boire toute la journée

Depuis le début de la crise sanitaire, La Croix bleue Alsace n’a pas pu tenir ses réunions, ouvertes à tous.

Pour autant, l’association a voulu maintenir le lien avec les personnes qu’elle suit par téléphone.  D’habitude, les rencontres se font lors d’une réunion, le contact social étant beaucoup plus fort et ayant plus d’impact sur la personne. La parole peut davantage se libérer. Au téléphone on peut très bien avoir quelqu’un qui n’est pas bien, mais qui appelle avec un verre à la main. Mais pour l’association, c’est le seul moyen de rester accessible à ceux qui ont un problème d’addictologie ainsi qu’à leurs proches.

Nous avons, d’ailleurs, constaté une augmentation des appels après l’été, entre les deux confinements. L’été, l’alcool ne montre qu’un seul de ces deux aspects, le côté festif. Cet effet se retrouve avec les apéros en Visio. Mais ce qui pose problème dans l’alcool, ce n’est pas forcément de boire avec excès parfois, mais c’est de boire tous les jours deux verres ou plus. En outre, les spots publicitaires, notamment à la radio, le rappellent. Avec les ‘’apéros Visio’’ à répétition, de nombreuses personnes dépassent ces chiffres.

Le manque de lien social est un facteur aggravant l’addiction et donc de la souffrance et du mal-être.  Ces comportements génèrent une incompréhension de l’entourage, les idées reçues étant nombreuses.

Si quelqu’un dans votre entourage a un comportement addictif, vous pouvez contacter votre médecin, les différents numéros nationaux ou des associations comme nous. Si une personne ne va pas bien, nous pourrons lui venir en aide. C’est long et c’est chronophage de mettre quelqu’un sur le chemin du soin et de l’accompagnement pour envisager un autre choix de vie.

Notre site internet pour se renseigner, trouver une aide près de chez vous.

www.croixbleue-alsace.fr

ut luctus eget amet, dolor elit. eleifend Curabitur